Une histoire de plus

Ne pas se raconter d’histoire, c’est juste ne pas s’en raconter. Ce n’est pas se donner le programme de ne pas s’en raconter. Être sans histoire, c’est être confiant en notre nature qui est libre d’histoire. Tout comme le silence est libre des sons qui résonnent en lui. En fait, ça peut-être une histoire de plus, penser qu’il nous faut être sans histoire. Cela fait partie de ces “bonnes intentions” qui procurent à l’esprit illusionné la mission de maintenir un contrôle.