De forme en forme

Quoi que nous pensons de nous, positif ou négatif, en termes d’aptitude ou d’inaptitude, nous “Sommes” et conservons notre appartenance à la vérité. Depuis notre confusion, ce n’est pas un “état” ou une “compréhension” que nous devons atteindre, mais Voir et vivre la Nature de ce que nous sommes. Les compréhensions et les états que nous pouvons gagner sont aussi ceux que nous pouvons perdre. La vérité de la Nature renferme tous les états, manifestés et non manifestés. Si tout état est vrai en Nature, il est superflu d’en changer pour réaliser la Nature. Il en ressort la vanité d’un but et d’une recherche, qui nous ouvre à l’évidence et à une vacance naturelle.

(les commentaires ne sont pas ouverts pour cet article)

La nature de l'obstacle

Il est plus facile de se jeter d’un pont que de se lâcher dans la présence.

Le premier saut vous grandit l’ego. Le second vous en libère.

[quote align= »left » color= »#999999″]Note : Le saut à l’élastique n’est qu’une métaphore. Loin d’être une performance, “se lâcher” c’est faire face et s’ouvrir à l’évidence, à la simplicité de ce qui Est. La nature de l’illusion n’est pas extérieure ou différente de nous. Si nous sommes notre propre obstacle ; ne sommes-nous pas aussi la solution ?

[/quote]