Être Vrais

Peu à peu alimenter nos histoires ne nous intéresse plus, le désir d’Être Vrais surpasse tous les autres désirs. Notre façon d’esquiver, de nous retrancher nous saute aux yeux, cela s’impose comme intolérable…

La Réalité de cette évidence si simple nous laisse éberlués et silencieux.

Être Vrais a toujours été là, cela ne nous a jamais quitté. Nous n’avions jamais été séparés de notre Réalité, de notre Vérité, nous avions juste cru qu’il fallait des histoires pour habiller notre vie. Lorsqu’on laisse le faux, lorsqu’on ne s’occupe plus de fabriquer une nouvelle histoire à rajouter aux autres, pour croire en “faire” du mieux et du plus intéressant, on ne prend plus appui sur notre passé et notre futur … Être Vrais ici rayonne simplement.

Cela nous place alors au centre de nous-mêmes, dans l’Ouverture Vivante !

D’un instant à l’autre la Présence vive actualise notre vie d’une façon bouleversante !

Être Vrais, c’est vivre cette Présence avec le coeur, c’est découvrir l’harmonie que nous avions masquée par notre imagination…

Quelle merveille ! Nous sommes portés par la Vie, sans aucune condition. Quoi que nous ayons fait ou pensé, cela n’y a rien changé et n’y changera rien. Nous sommes le mouvement de la Vie ! Oui, alors le coeur se gonfle de Joie et d’humilité et il s’abandonne à la gratitude.

10 réponses sur “Être Vrais”

  1. Merci Irina, belle évidence ou ce « que nous sommes vraiment » nous porte, sans autre intention que se révéler à elle-même!
    bises et bonjour à tous!

  2. Tout à fait Irina!
    j’ai tout su sur la non-dualité. J’ai tout vu et j’ai tout lu. Je sais tout mais je me suis retrouvé les mains vides, Le sable de la connaissance à coulé entre mes doigts. Ce savoir qui rêgnais dans une anxiété criante. D’un seul jet j’ai vu tout et la paix est survenu de nul part sans que je l’appelle. Et voilà je sens que mon périple est terminé. Je ne suis plus affamé de la sécurité du savoir même le plus sacré. Le «être» est. Ça fait bizarre de se retrouver aussi nu qu’un nouveau-né. Les mains s’agitent joyeuses, caresse l’infini du présent.
    C’est comme si ma souffrance m’avait guidé vers sa propre fin.

  3. Oui, Gilles

    … Alors on peut se laisser Aimer tout simplement !

    Merci, de tout coeur avec tous.

  4. Lorsque je ne veux plus daigner faire partie de ce monde et que d’être tout un est devenu simple et ordinaire,oublieux de l’écho de moi-même,alors la notion de service n’est plus chosifiée et non plus un choix personnel et la vie nous respire.
    Merci Irina pour toute la précision que tu nous livres et que je reçois dans mon coeur en te lisant.

  5. Nous faisons partie non pas de « ce » monde mais du monde, nous en sommes l’expression Sacré. Il n’y a aucun élément extérieur qui pourrait nous « percuter » tout ce qui vient à nous est pour nous et en effet, Michel, la vie nous respire et nous Aime !
    Merci, bien à toi.

  6. Irina,sans avoir mis des guillemets,ma première phrase n’était pas claire;lorsque le « je » ne veux plus daigner faire partie de ce monde qu’il crée à partir de sa mémoire et de sa volonté et donc en en étant séparé,alors tout ce qui semble être créée n’est que l’écho de la mémoire du »moi » et chaque événement est chosifié.
    Merci.

  7. Bonjour Michel, merci pour cette précision,
    … je comprends mieux ce que tu veux dire, en effet, Voir comment on alimente et comment on se nourrit de nos histoires nous permet de ne plus y croire, alors s’ouvrir et accueillir les évènements de la vie devient aisé, nous pouvons enfin nous détendre et nous laisser pénétrer par la Réalité.
    Pourtant, il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas un « Je » qui serais autre que toi. Il n’y a que nous, seulement nous, et nous ne bavardons qu’avec nous-mêmes…
    De tout coeur.

  8. Merci d’être là!!! Plus je peus vous lire… plus je me dégèle…me déconditionne…pour enfin ressentir une bouffé d,air frais, pincement de joie dans mon coeur…mais le voile cache encore le TOUT….Grâce à vous MERCI!!

  9. Bonsoir Lou,
    La fenêtre est ouverte… et notre cœur le sait, c’est lui qui respire… Laissons lui la joie de nous aimer, faisons-lui confiance !
    Nous pouvons laisser nos histoires, elles ne peuvent pas nous déranger, elles n’ont aucun pouvoir sur notre cœur, c’est juste un nuage qui passe dans le ciel de notre esprit.
    De tout cœur .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.