L’attente…

La personnalité veut un rôle, l’histoire DOIT se poursuivre !

The Show Must Go on ! Nous dit l’égo.

Et si le Show mondain ne t’amuse plus, que dis-tu du Show Spirituel ?

Demain ! Demain ! Demain ! Toujours demain ! dit la chanson !

Tiens par exemple, là, tout de suite tu viens de comprendre quelque chose de très très profond spirituellement, n’est-ce pas ?

Merveilleux ! 

Quelle grâce ! Quelle paix ! Quelle beauté !

Et en plus c’est gratuit et ça marche tout seul n’est pas ?! Tu peux le sentir non ?

Mais tu sais quoi ? Demain tu t’établiras définitivement dans cette réalisation ! Et alors là ce sera l’Éveil ! Ce sera vraiment complet ! Tu verras, je te dirai quand ce sera bon, quand nous serons prêt ! Alors ça marchera vraiment tout seul et ce sera vraiment totalement gratuit !

Hein ? Quoi !? Ola ! Attends une minute l’Ego !

Si ça marche tout seul et que c’est gratuit, c’est que c’est déjà ainsi MAINTENANT non ?

Je n’ai donc pas besoin de toi pour ça !

Pour réfléchir à comment aller en Toscane ou si je préfère manger du bœuf ou du poulet, je veux bien ! Mais pas pour l’Êtreté ! Tu ne peux pas aider à faire en sorte que ça marche mieux tout seul grâce à toi ! C’est ridicule !

Glouuups dit l’Ego ! Ouinnnnnn !  Geint-il !

Tu ne peux pas m’abandonner comme cela dans l’immense espace de ton Êtreté !

Laisse-moi au moins t’aider à la déployer !

Espace immense oui…

Mais rayonnant d’un amour intense…

Alors reste en paix mon cher égo, et repose-toi en moi, ta source.

N’est pas peur, toi aussi tu flottes en moi, 

Toi aussi tu baignes dans mon amour  !

Tout va très très bien,

Depuis toujours et à jamais…

6 réponses sur “L’attente…”

  1. Merci, Tarik. Tu as visé juste en ce qui « me » concerne. Cette attente… et ce demain qui ne vient pas… C’est pourtant maintenant, Ici. Il y a eu des ouvertures successives à la lecture de nombre de messages de Denis. Le lendemain il y a encore cette attente… et ce demain. Oui, l’égo veut que l’histoire se poursuive.

  2. Que faire alors? RIEN …ne pas répondre aux solliciations de l’EGO qui cherche et qui désire trouver quelque chose d’autre que ce qui est là ? Mais s’il continue c’est qu’il n’est pas percuté ! Denis aussi avait ( et a sûrement encore) un EGO ….avant de réaliser ce QUELQUE CHOSE il était bien là en train de chercher non? PUIS….pouf …..il TROUVE ….ET il n’a donc plus besoin de chercher….

    Si je dis tout ça c’est parce que je pense qu’il faut retser honnête et ne pas continuer à nous mentir en en se racontant des histoires basée sur l’interprétation des paroles de DENIS.
    Tous ce qu’il ya est ce qui est là…..okay on a tous comprit cela . Mais CE QUI EST LA doit être teinter d’une saveur qui nous contente et c’est cette saveur qu’on ne ressens pas NON ? alors si on ne ressens pas le contentement aujourd’hui….et ben demain c’est pareil et on continue d’esssayer de comprendre….d’ailleurs Denis continue lui aussi d’écrire des billets et de tenter d’expliquer jour après jour …

    J’avais envie de partager cela.

    A plus les gars

  3. Bonjour à tous,
    Je pense effectivement Nordine, qu’il n y a rien à faire…pour ma part c’est une profonde intuition…A force de batailler, a force de vouloir comprendre, a force de vouloir atteindre la concentration, la pleine conscience, on s’épuise et notre personnage reste. J’ai relu un post de Denis, qui disait que « l’éveil se fera sans nous ». C’est tellement vrai. Ce n’est pas qu’il faille tomber dans le désintéressement ou la paresse.. mais juste faire l’effort de ne plus faire d’efforts. Se laisser porter par le courant de la vie.
    Amicalement

  4. Merci de vos commentaires Mouloud et Nordine,
    Tu as tout à fait raison Nordine, le problème c’est que l’on se raconte des histoires et que l’on y croit. La vérité c’est qu’il y a pourtant un espace cognitif et aimant qui accueil absolument toutes les histoires, toutes les émotions, et il n’y a aucun problème avec ça. Ce sont simplement des émergences dans la claire conscience. Le contentement, la paix, viennent lorsqu’on arrête de tirer quelques conclusions que se soit concernant l’accès à notre Etreté en fonction de ce qu’une histoire en nous raconte ou pas. Je n’ai que très récemment réalisé qu’une de mes dernières identification à l’histoire consistait à dire : « Oui c’est génial, je me sens être la pure présence rayonnante et tout est accompli ! Il faudra que je m’en souvienne demain pour stabiliser cela dans ma vie….!!!!!!! » J’ai vu soudain, grâce à Denis qui était en face de moi, la stupidité de cette dernière attente, très teintée de compréhension pourtant ! J’ai vu mon esprit duel récupérer « en passant par la porte de derrière » une histoire à laquelle il pouvait croire. Je l’ai vu essayer de replacer son mantra « demain sera ENCORE mieux que ce que tu as dans l’instant ». Et tu sais quoi, j’ai été d’abord stupéfait de voir ce cinéma puis quelque chose en moi c’est mis à paniquer et à pleurer. Mon égo venait de se voir enlever sa dernière histoire et il n’aimait pas cela du tout… Mais comme la présence que je suis réellement est rayonnante d’amour, mon égo y a été accueilli, comme le reste, dans un rayonnement encore plus fort a cause d’une tension qui se libérait. Cette tension je la connais, je l’ai appelée une fois « la pulsion du devenir ».
    Alors que se passe t’il maintenant ? Et bien j’ai encore des pensées de réalisations futures, de remise a demain de l’absolu. Mais je n’y crois plus du tout 🙂 Je connais le tour de passe passe et je sais où est la porte de derrière 😉 Et c’est toujours la même ! Il suffit de voir ce mouvement de récupération d’une histoire une seule fois !
    Alors j’ai envie de dire : racontons nous des histoires si nous voulons, pas de problème avec ça. Mais arrêtons d’y croire ! Arrêtons de vouloir DEVENIR alors que notre Etreté EST. C’est tellement beau, tellement gratuit, nous pouvons enfin déposer les valises, toutes les valises, y compris celle parfois bien chargées de nos attentes d’un signe qui nous permettra de dire « oui maintenant c’est bon, tu as le droit de te reposer dans l’Etreté ». Seule la croyance en l’histoire pose cette condition, si on n’y crois plus, on tombe très naturellement dans ce qui EST et ce qui SERA ne veux plus rien dire.
    Avec toute mon affection,
    Tarik

  5. Et merci à Nicolas aussi ! je viens juste de voir que tu avais posté un commentaire.
    Amicalement,
    Tarik

  6. Salut Nordine
    J’ai envie de répondre sur deux points qui sont liées :
    – l’ego n’a pas percuté, c’est vrai, mais je crois qu’il ne percutera PAS, et qu’il ne trouvera PAS… et cette « compréhension qu’il n’y aura pas de compréhension » ne survient pas dans l’esprit ou pour l’ego, c’est qqchose qui monte de notre Nature, et qui a un moment prends le dessus sur la recherche de l’ego.
    – Pareillement, d’accord avec toi sur la saveur de CE QUI EST LA qui contente… mais la saveur n’est pas goutée ou analysée par l’esprit, et ne contente pas l’esprit. Si on regarde, notre nature percoit cette saveur de l’instant, et elle en est « contentée »… déjà ! Mais là encore, l’esprit juge que ça n’est pas Ca, ou pas assez, et puis un jour ce jugement passe en arrière plan, il n’est plus la référence pour nous. Et ensuite il disparaît, car il n’est plus « pertinent », car « nous » on s’en fout qu’il soit là ou pas…

    Enfin c’est comme ca que je sens les choses

    Au plaisir de te revoir bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.