Bienvenue chez vous

Bienvenue chez vous

Il nous faut nous en remettre, nous abandonner afin de reconnaître et vivre “ce qui reste”, afin que cela ne soit pas qu’une idée, mais la réalité.

Seul l’abandon de soi permet d’échapper au jeu du personnage, de nous réveiller et d’accéder à la simplicité, à l’évidence de l’Être.

Celui (celle) qui Est, qui vit l’êtreté, appartient au Vivant. Il n’a plus besoin de confirmations, de maintien, de projections, car il n’est plus “spécial” ou différent. D’emblée, il est en “ce qui Est”, uni et inséparable.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image