L’axe immobile du mouvement

L’axe immobile du mouvement

“Arrêter le temps”, s’arrêter, ne signifie pas arrêter de penser. La pensée devient moins intense, elle n’est plus la même, mais elle continue. Elle ne représente plus un obstacle et nous comprenons qu’elle ne l’a jamais été. Au contraire, comme il est dit dans les enseignement bouddhiste “la confusion s’élève en sagesse”.

Lorsque l’on a lâché son personnage pour l’Êtreté, que l’on a cessé de “se raconter”, il n’y a plus l’obsession d’un maintien ou d’une “immobilité”. Ici, encore, nous nous voyons libres de tous ces artifices.

Il est vain d’essayer d’accomplir par le corps et les attitudes ce qu’en esprit nous n’avons pas décidé, ou accepté. Par contre, nous pouvons obtenir beaucoup, grâce à une seule décision juste prise fermement.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image