La paix avec soi

| |

Ce que nous appelons “illusion” n’est pas le simple effet d’une confusion et d’un quiproquo. S’illusionner ne vient pas de l’extérieur, mais de la relation avec soi-même.
C’est à partir de cette possibilité d’interaction avec nous-mêmes que nous pouvons élaborer le concept de dualité. Je parle de conception parce qu’aucune dualité ne s’exprime vraiment. C’est une subtilité intellectuelle afin de mieux endosser de statut de victime. Si l’illusion n’est qu’illusion, quel pouvoir détient-elle ?
C’est depuis la qualité et l’authenticité de l’interrelation avec soi que résulte un sentiment d’accord ou de désaccord. C’est dans notre esprit que va s’amorcer une opposition avec l’idée d’un “second”. D’un seul jugement va découler un “ennemi” avec toutes les conséquences que nous connaissons.

Partager :

A lire également