Pas de “second”, pas de dualité !

Pas de “second”, pas de dualité !

La libération provient de détecter le mensonge avec lequel nous nous dupons et qui nous laisse croire à l’existence de “deux”. Comme l’image réfléchie d’un objet dans un miroir, en notre esprit, nous projetons l’idée de nous-mêmes, un “second”. Ce reflet constitue le support avec lequel nous déployons le jeu duel.

Tant que c’est à partir de cette illusion que nous cherchons la vérité, nous n’obtiendrons que des réponses et une compréhension illusoire. En premier lieu, c’est de libérer notre “jeu duel” qui nous redonne la vérité pleinement présente, dépréciée et reléguée par un second imaginaire.