Perdu dans son propre monde

Perdu dans son propre monde

La question n’est pas d’avoir ou de ne pas avoir la vérité, mais de l’honorer. Tout le monde porte en lui la vérité. Cependant, dans les faits, la plupart ne s’y intéressent pas, ne la suivent pas. Ce qu’ils servent, c’est l’illusion et leurs intérêts mondains. Perdus dans leur compréhension intellectuelle, les hommes cherchent une vérité qui leur ressemble, un “concept spirituel”, une “expérience”.

La vérité, il n’y a que cela, mais personne ne la voit. Le monde entier semble avoir le regard fixé sur un immense “écran“ de substitution. Il en est fasciné. Il l’est au point de ne plus regarder la vérité simple du monde où il se trouve concrètement. Tous s’imaginent un monde dont ils ne savent plus comment sortir. Prisonniers de leur saisie, ils ne veulent pas trahir leurs constructions ni l’histoire dans laquelle ils se sont investis.