Pile ou face

Pile ou face

Déjà, nous sommes vrais. Aussi, pourquoi ne le vivons-nous pas ? Pourquoi croyons-nous en l’idée contraire ou en celle qui dit que nous y sommes “presque” ?
La réponse est que nous n’avons pas laissé tomber notre “saisie”. Nous continuons de donner du crédit au fait “d’avoir”. Tant que le besoin “d’avoir” sera capital à nos yeux, il occultera l’autre notion essentielle, celle “d’être”.
La Source “Est” et l’illusion “A”. Aussi longtemps que nous donnerons de l’importance au fait “d’avoir”, nous subirons aussi son contraire ; “ne pas avoir”.
Tous ceux qui s’adonnent à la “dualité et à son jeu” valident ses lois basées sur le gain et la perte. Quant à ceux qui ne jouent pas, ils ne se voient pas concernés.
L’Êtreté ne vient ni ne repart. Elle est absolue. Cette vérité restera invisible, insaisissable à tous ceux qui continuent de servir la vision relative. L’adoptant, inévitablement, ils héritent de sa logique duelle.