Présence sans effort

Présence sans effort

Se distraire pour nous, c’est jouer au “personnage.” Nous ne sommes jamais distraits à la base. La distraction est notre invention pour nous détourner du “chez Soi” de “l’Êtreté”, afin de nous inventer un “chez-nous” et un temps imaginaires.

Après toutes ces années à nous distraire, nous avons l’impression que ce sont les distractions qui nous attrapent. En réalité, c’est devenu une habitude qui s’est installée à force de nous y soumettre.
Il n’est donc pas approprié de s’évertuer d’être attentif ou de lutter contre. Sinon, c’est comme prendre un remède sans interrompre la cause de l’empoisonnement.

A l’instar de toute habitude, nous pouvons décider d’y renoncer pour inverser une volonté que nous avons préalablement établie. Avant de le faire, il est plus avisé de s’interroger sur notre réelle motivation et disposition à changer.
Lorsque nous avons vraiment décidé d’être ici, nous le sommes naturellement depuis l’êtreté. En fait, il est plus simple et reposant d’Être simplement, que d’être et de se distraire par dessus. (ou encore, que d’être et de se distraire par-dessus et en plus de s’efforcer d’être attentif.)