Simplicité initiale

Simplicité initiale

Toute la compréhension du personnage au sujet de l’illusion, de la démarche spirituelle, ne lui permet pas de se soustraire de sa propre croyance. Lorsque le personnage prend un recul intellectuel sur lui-même, c’est encore le personnage qui observe le personnage. C’est toujours le personnage qui cherche à “comprendre” afin de se rassurer. La réalisation ne se situe pas sur ce plan.

Ce qui nous permet d’échapper à notre croyance et au rôle que nous “jouons”, c’est de s’abandonner concrètement à la simplicité de l’Êtreté. C’est uniquement par cette “simplification” ou ce dépouillement, que nous nous assimilons à la perfection et à la gratuité de l’Être, indépendamment de toute compréhension ou incompréhension du personnage.
La vérité est déjà proclamée. Tout ce que nous pensons pouvoir ou devoir “faire”, c’est toujours le personnage qui le pense.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image