A la lumière de notre conscience

A la lumière de notre conscience

L’illusion du “second”, personne d’autre que nous ne la crée, ne la maintient, ne la défend. Au fil du temps, nous sommes devenus ce “jeu” et cette “histoire”. Aussi, nous ne sommes pas prêts à les lâcher, malgré ce que nous en disons.

Le fait d’arrêter de lutter contre soi, de nous conduire comme notre propre ennemi, n’est pas suffisant pour défaire notre saisie. Seul, le fait de tout donner notre “jeu” et nos “gains”, d’exprimer le regret sincère pour notre égoïsme malicieux, pour notre arrogance et tous nos mensonges pour nous valoriser, attestera de l’amorce de notre libération.

Il ne s’agit pas de se forcer ni d’accomplir un exploit qui pourrait encore nous profiter. Notre abandon par un vrai lâcher-prise ne peut se produire qu’à l’aune d’un cœur humble et sincère. C’est lorsque la vérité sera éclairée et remise au premier plan par notre honnêteté, qu’enfin elle pourra nous rendre simples, libres et lumineux.