se mentir

Arrêter de se mentir

Nous ne remettons pas tout le personnage en question. Nous pensons qu’il est en partie bon. La plus belle des comédies reste une comédie, un jeu qui n’est pas la vérité proclamée.
Si nous abandonnions le personnage, immédiatement nous nous éveillerions. Nous reconnaîtrions et exulterions du fait d’être sans artifice, sans fabrication.
Abandonner le personnage c’est redevenir simple. Ce n’est pas une performance ou la conséquence d’un ajout. C’est avoir enfin l’honnêteté de reconnaître que nous existons spontanément, sans notre manipulation, sans la nécessité de nous faire valoir.

Afin que notre personnage soit honnête, il doit s’effacer. Il doit laisser la place à la vérité qu’il s’emploie à travestir. Toute autre “honnêteté” n’est qu’un mensonge de plus.