Assumer le réel

Assumer le réel

La qualité de notre contemplation dépend beaucoup de la relation d’amitié que nous entretenons avec nous-mêmes. Elle dépend aussi de ce que nous en faisons. C’est en cela, plus que toute autre chose, que nous sommes conviés à résoudre le ou les conflits qui nous occupent. Plus directement, il est possible de les reconnaître pour ce qu’ils sont.

Afin d’échapper aux scénarios de l’illusion, nous devons désamorcer la dualité qui nous “divise”. Les fractures, les séparations, le travail de réconciliation n’ont d’importance que dans la logique du personnage et de son “histoire”. Concrètement, indiscutablement, à la différence de toute conjecture et déduction mentale, nous sommes uniquement ici, inséparables de l’instant vivant.