Jouer ou être jouer

Jouer ou être jouer

Je vois combien les gens, mes amis sont illusionnés au regard de tout ce qu’ils font pour ou contre leur illusion de vie. Tant que nous “jouons”, intervenons volontairement, complaisamment dans le jeu, nous en faisons partie. Nous y croyons. Nous ne le reconnaissons pas pour ce qu’il est.
Ne plus croire dans le “jeu” ne fera pas de vous des personnes inaptes et “larguées”. Au contraire, le fait de ne plus rechercher d’intérêt personnel fait que nous devenons un “bon joueur”, quelqu’un qui joue pour le jeu, qui ne le devient pas. C’est un gain de lucidité et de sagesse. Le vrai renoncement ne nous fait pas “planer” face au monde et à ses contingences. Il nous rend détachés, libres et responsables.