Atterrir, se détendre dans la simplicité

Atterrir, se détendre dans la simplicité

Ce qui compte, c’est d’arriver “ici”, et de se détendre dans la Présence. Cela revient à reprendre contact avec notre nature primordiale.

L’exemple que j’utilise parfois est celui qui consiste à faire la planche sur l’eau d’une piscine. Cela peut être une aide d’en faire concrètement l’expérience. Pour cela, il suffit de nous allonger sur une eau calme, et de nous en remettre complètement à elle. Tel un morceau de bois, nous nous laissons flotter, inertes, sans intervenir, sans faire le moindre mouvement. Ainsi, nous découvrons, nous constatons comment l’eau nous porte sans que nous ayons besoin de l’aider. Plus nous sommes détendus et plus nous avons la confirmation du pouvoir qu’a l’eau, ainsi que de notre flottaison. C’est comme si notre corps perdait son poids, comme si nous appartenions à l’eau. Nous n’avons pas à essayer de flotter. Ça flotte… 

C’est une sensation très libératrice. Il n’y a pas de souci à se faire. Tel un bouchon de liège, l’eau nous soutient. C’est seulement lorsque nous sommes tendus, à nous débattre, que nous sombrons.