Au commencement, l’Être

Au commencement, l’Être

Avons-nous la reconnaissance de l’Être que nous sommes ? C’est à partir de sa réidentification que nous recueillons la Présence d’Être dans la contemplation.
À force d’incarner “quelqu’un d’autre” en arborant notre personnage, nous avons délaissé notre identité originelle, le “Soi”.
C’est parce qu’à nouveau nous avons reconnu et retrouvé sa primauté, qu’il nous est possible de nous abandonner à la simplicité originelle de l’Être. Sans cela, malgré nos efforts, nous continuons de nous prendre pour un “autre”, d’être piégés dans un jeu de rôle.