18 réponses sur “Bonne Année 2013”

  1. Bonne année Denis et ainsi qu’à ta compagne (dont je confonds toujours le prénom, qu’elle me pardonne) que j’embrasse, et merci de ta patience et de ce partage du don du cœur que tu nous transmets avec tant de clarté ! Bonne année à toutes et tous et que la joie demeure !

  2. Belle et heureuse 2013 à toi Denis, à toutes et tous, avec toutes les existences.

    Je t’embrasse,

    Emmanuel

  3. Très belle année pleine de joie, de lumière et de belles rencontres pour toi Denis, tes proches det tes lecteurs
    Je t’embrasse

    Jean-Pierre

  4. Ma fille m’a demandé de lui décrocher la prochaine pleine lune. Bien sûr, je la lui ai promise, sa lune, ne suis-je pas son père, avant qu’un funeste scientifique me fasse comprendre que, eh bien non, ce n’était pas de l’ordre du possible.
    Donc, souhaiter que l’année, puisque je continue à entretenir le temps, soit ceci ou cela, mais surtout ceci, relève de la négation de ce qui est, et qui n’est ni ceci, ni cela.
    jean-bernard fasel

  5. Si vous avez bien lu ce billet, il dit en substance : bonne année “dans” l’instant présent. Sinon, nous risquons de verser dans une vue absolutiste, voire nihiliste ! L’absolu inclut le relatif, il ne le nie pas ! L’instant ne passe pas, mais à travers notre existence “relative” nous passons en lui. Les bons souhaits que nous nous adressons sont pour les personnes (croyances comprises), pour un meilleur passage possible, pas pour un temps.

  6. Cher Denis

    je ne comprend rien de ton explication, ce n est pas grave .
    beaucoup de mots trop compliqués pour moi. absolutiste,relatif.
    dans l instant présent nous sommes dans l année 2013 et cet instant comprend toute l année ?
    mais qui est dans l instant présent?
    je me fais des nœuds dans la tète.

    cela n appelle pas forcement de réponses, je l ai juste exprimer.
    merci Denis.
    je m excuse pour l écriture j ai eu un problème avec l ordi et je me retrouve avec un clavier américain.

  7. C’est bien si tu n’as pas compris Marilyne, puisqu’à travers ce billet j’invite simplement à nous adresser des vœux au lieu de “disserter”.

  8. Merci Denis. j ai bien rigoler a voir ma tète faire des nœuds.

    je t envoie tous les voeurx attention il y en a un stock tu es pas obliger de les prendres.

    juste petite blague.

    bises

  9. Je vous remercie pour votre commentaire. Toutefois, et sans vouloir polémiquer, vos voeux ne peuvent pas s’inscrire dans un autre instant que celui qui est, de tout temps. L’absolu incluant le relatif, comme vous le dites, il n’y a rien à ajouter, sauf éventuellement à propos de l’apparente identification au relatif et aux vains espoirs qui y sont liés. Mais qu’importe le vin, si ivresse il y a. jbfasel

  10. Cher Denis,

    bien que je t’aie souhaité le meilleur pour cette nouvelle année de vive voix, je voudrais profiter de ce post pour exprimer un voeu du coeur, celui de souhaiter à chacun et à chacune d’expérimenter avec confiance nos instants d’ouvertures ou l’esprit se laisse aller dans un « je ne sais pas »… il y a là une qualité d’abandon si simple, si fragile, que nous pouvons ne pas y prêter attention… c’est pourtant de cette fraicheur que l’instant présent laisse éclore la beauté de la Réalité.
    Alors, je souhaite de tout coeur que nous puissions reconnaître et rester avec ce goût subtil de vérité, libre des pensées et nus des croyances, laissant à la grâce tout l’espace pour inspirer et nourrir notre coeur insatisfait. Merci cher Denis de manifester cet Amour infini et merci pour ta si tranquille patience. Bonne Année à tous et à toutes !

  11. Chère Irina,

    À mon sens, en l’instant présent, il n’y a pas lieu d’un « je ne sais pas » ni d’un « je sais » d’ailleurs.
    Je ne connais pas de « goût subtil de la vérité » mais je goûte chaque instant libre de toute définition, perception, sensation substancielles.
    « libre des pensées » mais aussi « libre de la non-pensée », sans séparer soi et « la grâce ».
    Alors, c’est sans affaire, appaisé.

    Bien à toi,
    Emmanuel

  12. Cher Emmanuel, nous n’avons pas tous la chance d’être heureux, libre, et éveillé !

    Les souhaits et l’expérience que je partage ne s’adressent pas à une pensée de connaissance… mais plutôt à l’esprit reconnaissant sont incompétence à saisir la Nature du Vivant qu’il est.

    « je ne sais pas » est l’espace de vacuité… l’ouverture qui permet à l’expérience d’être vécue dans le concret de l’instant… « le goût subtil de la vérité » c’est la saveur qui ne s’oppose à aucune justification, reconnaissant simplement la Réalité relative comme Absolue. Quant à la grâce… ce n’est peut-être pas une notion bouddhiste, et je ne saurais en parler qu’en terme de Confiance, de Don et d’Amour ! Bien à toi.

  13. Je rappelle que cette page est destinée à des vœux et non à disserter et à polémiquer, merci.

  14. Tous mes meilleurs voeux Denis, et à tous et toutes, en chaque instant qui s’actualise bien vivant et silencieux.
    Amitiés

Les commentaires sont fermés.