Comme des ronds sur l’eau

| |

La pensée qui dit : “je n’y suis pas, je n’y arrive pas..” n’est qu’une pensée de plus. Elle n’est pas le Souffle essentiel et vivant de l’Être, cause première de toute expression.

Le but de notre démarche spirituelle n’est pas d’aller d’une réflexion de constat négatif à une réflexion de constat positif. Il est de reconnaitre que toutes nos pensées éphémères, sans exception, apparaissent et disparaissent sur la base incessante de l’Êtreté.

Partager :

A lire également