Décider de “lâcher”

Décider de “lâcher”

Si en nous la Nature, l’Éclat originel reste intact, alors, à tout moment, dans toute circonstance, nous pouvons le contacter, nous y abandonner. “L’état par défaut” se “rétablit” de lui-même.
Il nous suffit de laisser notre histoire, la saisie mentale, là où elle en est. Peu importe le film, l’écran sur lequel il apparaît ne dépend d’aucune histoire.