Décrocher

Décrocher

Entrer en contemplation c’est comme arrêter le temps. Évidemment, nous ne l’arrêtons pas, ce que nous stoppons c’est l’illusion du personnage.
Il est possible d’en décrocher aussi simplement que d’éteindre une lampe ou son portable. Cependant, deux choses au moins sont nécessaires. La première c’est d’en avoir mûri la décision, la seconde c’est de savoir s’en remettre et s’abandonner entièrement à l’Ouverture, à la Présence absolue.
La seule chose qui nous “sépare” de la vérité, c’est la croyance et notre implication dans le personnage. Aussi, c’est grâce à l’absence et à l’abandon répétés de son jeu, que toute notion de séparation, que toute idée d’un “second” s’évanouiront.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image