L’État par défaut

L’État par défaut

Trouvez le repos et la stabilité de “l’État par défaut”. Laissez-lui la place que vous occupez. A l’image du silence, permettez-lui de s’imposer et de régner.
Cet État est ce qui reste, ce qui demeure de façon absolue par-delà nos constructions et notre agitation.
De même sur le plan relatif, aussi sûrement que l’eau se calme lorsque l’on cesse de l’agiter, aussi sûrement qu’elle ne cesse d’être de l’eau malgré les variations successives, en nous, l’état par défaut perdure.
Finalement, il s’avère être notre seule base stable. “L’état par défaut” est la Présence vive en nous qui s’autolibère, sans même que nous ayons besoin d’intervenir. Toutefois, nous n’en tirons que peu de bienfait si nous le reconnaissons pas.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image