Être contemplé

Être contemplé

Nous ne devons pas perdre de vue que la contemplation se produit dans l’ouverture et l’abandon à l’Êtreté. Simplement, nous prenons appui sur “ce qui Est”.
En aucun cas, il ne s’agit d’un maintien, d’un exercice auquel on s’efforce.

Pour cela, nous laissons tout tomber en matière de stratégie, de volonté, d’espoir, d’objectif. “Laisser tomber” les attentes du personnage, c’est tout. Autorisez l’Ouverture, soyez en “ce qui reste”.

Consécutivement, la contemplation se déploie naturellement. Comme une rivière, elle accomplit sa course vers la mer. Elle s’écoule tranquillement, naturellement.

La contemplation n’est pas la recherche d’un “état”, c’est une simplification, une adhésion, qui révèle notre appartenance à l’Êtreté et qui nous place au cœur de la Vie.