Être là pour soi-même

Être là pour soi-même


Ne laissez pas un conflit prendre place et occuper votre cœur. Notre perception duelle n’est pas que d’ordre intellectuel. Très vite, elle nous pousse au jugement et à la division interne, qui à son tour engendre la division externe.

Intimement, il n’est pas rare que nous ruminons un mécontentement. Quelque part, nous nous décevons. Nous ne nous trouvons pas à la “hauteur”. C’est toujours ce “même nous” qui revient, qui nous colle avec ses mêmes défauts, la même lourdeur…

Bien qu’en réalité il n’y ait pas “deux”, et que nous soyons indivisibles, mentalement, une relation d’opposition s’amorce. Tout comme face à un miroir, nous n’aimons pas notre image interne. Aussi, par rejet, nous nous braquons contre nous-mêmes.

Est-ce que cette aversion dirigée vers nous nous aide ? Nous rend-elle meilleurs ? Est-ce que de ne pas s’aimer correspond à ce que nous souhaitons ? Parfois, de simples questions que l’on s’adresse ont le pouvoir de désamorcer le jeu duel, l’opposition et la souffrance que le désamour provoque dans notre cœur.