Grandir en humanité

Grandir en humanité

Si nous ne vivons pas le cœur, c’est parce que nous en avons peur. Nous avons peur de ce qu’il nous fait ressentir et qui peut nous bouleverser. Pourtant, tout ce qui s’élève en lui n’est pas contre nous. Cela nous montre combien nous sommes en refus, devenus étrangers du sentiment. Nous fermons notre cœur pour ne plus ressentir et souffrir, mais alors nous nous privons d’aimer. Nous nous coupons de tout ce qui représente le trésor de notre humanité.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image