Le temps éternel

Le temps éternel

Le bonheur de cette vie est éphémère. Il est comme une poignée de sable qui glisse entre nos doigts. Rien de ce que nous obtenons, de ce que nous vivons ne reste. Est-ce donc pour cela que nous travaillons et rêvons ? Nous dépêcher d’en profiter n’en changera pas la finalité ni ne nous en consolera. Y a-t-il réellement encore un bonheur dans tout cela ? Comment donc être heureux ?

Le bonheur vrai ne réside pas dans “l’avoir”, mais il l’est dans “l’être”. La conjugaison des différents temps n’est que conceptuelle. Le seul et unique temps du verbe “être” est le présent. C’est au présent que nous disons “je fus” et “je serai”. Le vrai bonheur vient de goûter notre éternité rejoignable dans l’instant.