L’immobilité de l’Êtreté

L’immobilité de l’Êtreté

Par nos pensées nous retenons des actions qui ne sont plus. Tout comme des ronds sur l’eau, elles se sont effacées.
Par nos pensées nous retenons des pensées, qui elles aussi s’évanouissent inexorablement.
En l’Êtreté, nous sommes les survivants d’un monde qui se dissout constamment. Le monde entier change et se renouvelle.
En Êtreté, nous ne bougeons pas. Nous sommes immuables.