L’échange du vivant

L’échange du vivant

La contemplation n’est pas un exercice, elle n’est pas un “faire”. Elle se révèle comme le parfum d’une fleur, comme un scintillement à la surface de l’eau.
Elle est la touche, l’ornement qui complète l’œuvre et lui donne sa force et toute son originalité. Elle est l’embrassade, l’échange de respect et d’amitié entre deux êtres. Elle est le climat chaleureux et fraternel qui les entoure. Elle est la connivence des coeurs qui battent à l’unisson. Elle est l’expression de gratitude de la vie envers la vie, pour toute sa beauté, pour toute son incomparable richesse.


 

One thought on “L’échange du vivant

  1. Florence est Peres
    Florence est Peres says:

    Merci Denis pour ces mots qui me touchent et m’inspirent. A les lisant je me sens en lien et en paix

Comments are closed.