L’idée de soi

L’idée de soi

Si l’on y regarde bien, s’abandonner, c’est seulement abandonner l’idée de soi. Au lieu de nous laisser disqualifier par le mental et sa promptitude à nous juger, nous pouvons laisser tomber cette logique duelle.
En nous, il n’y a pas “deux”. L’Êtreté ne résulte pas d’un choix conceptuel. C’est le “live”, “cela qui Est”, cela qui précède toute émergence et qui n’est pas négociable. C’est la Présence vive, invariable, qui s’affirme hors de toute idée, de tout “faire”, par-delà même la notion d’un “abandon”.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image