L’Ouverture initiale

L’Ouverture initiale

Nous ne sommes pas celui-là que nous pensons être.

D’abord, nous “Sommes”. D’emblée, nous appartenons à une complétude, à un achèvement. Aussi, toute croyance, toute expression est secondaire et vient après. De même qu’un dessin tracé dans le sable vient après le sable. Il nous est donc impossible d’en dépendre. Cela ne peut être que pensé dans un propos.

Contempler, c’est ne plus s’y référer. C’est continuer d’Être dans l’Ouverture initiale pleine de ses manifestations et de toute sa potentialité. C’est goûter de s’en trouver infiniment associé sans qu’aucune forme relative n’interfère.