La forme du fond

La forme du fond

Contempler c’est faire place à la Source. Bien que celle-ci ne soit pas différente de nous, illusionnés, nous pensons l’être.

Afin de cesser d’y penser, d’y croire, nous devons de nombreuses fois nous ouvrir.
C’est en rejoignant la proclamation naturelle de l’Être, que nous échappons à la propension de tout rapporter au mental.
C’est seulement à partir de l’Êtreté qu’il nous est possible de déjouer et de constater la vacuité, la vanité de toute projection.