Être d’accord c’est s’abandonner

Être d’accord c’est s’abandonner

S’abandonner, c’est laisser être “ce qui EST”. A la base de tous nos agissements, il y a l’Éclat divin, la Présence initiale. Illusionnés, nous sommes comme un comédien qui est confondu avec son rôle et qui ne sait plus s’arrêter de jouer. Cependant, malgré toutes ces années à se prendre pour un personnage, nous n’avons cessé d’être nous-mêmes. Notre vraie identité n’a pas été corrompue par le “jeu”.

Toute l’illusion, que nous vivons à travers nos actes, nos paroles et nos pensées, n’est en réalité qu’une pantomime évanescente. Pareil à une musique, c’est une expression illusoire où chaque note se dissout à l’instant même ou elle est jouée. De toutes les musiques interprétées sur l’instrument, il ne reste que l’instrument, l’outil d’où provient la mélodie.
S’abandonner, c’est “laisser” notre jeu, le personnage, afin de reconnaître et de vivre la Source, l’Êtreté, la Présence initiale, continue et spontanée.