Lâcher pour se libérer

Lâcher pour se libérer

Notre échec face à la Vérité, à l’Éternel et à notre Libération est constant. Aussi, cela nous afflige, car nous ne décelons pas l’antidote dans le lâcher-prise auquel il nous invite.

L’échec ne représente pas seulement le fait de ne pas réussir. Il est l’expression de “celui-là” que nous n’avons pas abandonné. Il est comme un symptôme. Il nous dit qu’il y a encore un “personnage”. Qu’avec lui une croyance persiste mêlant l’espoir de gagner ainsi que la crainte de perdre.

En nous, l’abandon n’est pas accompli parce que nous n’avons pas atterri en l’humilité de “cela qui reste”. Au moyen de l’abaissement, nous ne nous sommes pas libérés de la possession du personnage. Nous ne nous sommes pas détachés de sa volonté et n’avons pas fait choir tous ses oripeaux.