Le chemin imaginaire

Le chemin imaginaire

Aujourd’hui, si nous ne sommes pas libérés de l’illusion et de notre jeu duel, c’est parce que nous n’en avons pas la motivation. C’est parce que nous continuons de nous raconter le “film” de notre vie. Celle-ci pourtant ne se trouve pas dans un récit. Elle n’en dépend pas. Elle n’est qu’ici, sous nos yeux, dans ce seul instant. Elle est pleinement accomplie et elle s’offre à nous sans condition.

Aussi longtemps que c’est à travers nos idées que nous l’abordons, c’est l’option de nous illusionner que nous choisissons. Plus vite nous cessons d’écouter toutes nos “histoires”, plus vite nous sommes rejoints. Ainsi, nos idées n’ont plus le pouvoir de créer une séparation, ni les obstacles d’un interminable “chemin” sur lequel nous croyons progresser.