Le “don” permanent

Le “don” permanent

Se relier au “don de vie” c’est le recueillir. C’est comme se mettre au soleil et laisser son rayonnement nous rejoindre. Ainsi, nous permettons à sa chaleur de pénétrer en nous.
Ce n’est pas un exercice, mais une appréciation. C’est un apport comme une sensation, qui fait nous sentir profondément bien. En cela, il n’y a pas de stade à atteindre, pas d’équilibre ou d’endurance à développer. Nous expérimentons la grande paix fondamentale et incréée.
Aucun mouvement, aucun surgissement ne peut l’affecter. Elle est à l’image de l’océan qui n’est pas dérangé par ses vagues et ses courants. Toute agitation lui appartient et s’exprime en elle.