Le don qui ouvre

| |

C’est bien sûr le personnage qui s’abaisse et qui s’humilie. S’il n’est qu’illusion, cela ne devrait pas nous poser de problèmes. Par contre, si nous avons des réticences, cela signifie que nous sommes en identification avec lui.
Toutes nos belles compréhensions ne nous accordent pas spécialement le détachement. Le plus souvent, c’est par des gestes généreux, des actions concrètes et renouvelées, qui piquent l’autosuffisance du personnage, que nous l’acquérons et qu’il devient effectif.

Partager :

A lire également