Le mensonge du mensonge

Le mensonge du mensonge

D’abord, on ment, puis on dissimule le mensonge. C’est généralement le mode opératoire des criminels. Vraiment, nous ne valons pas mieux que tous ceux que nous jugeons. Nous pensions être quelqu’un de plus avisé, quelqu’un qui sait éviter les écueils, mais il n’en est rien.

Toutefois, ce constat et cette désillusion, aussi désastreux qu’ils apparaissent, nous gratifient d’un apaisement profond. Nous sommes tombés, mais à présent nous reposons sur le fond… Nous réalisons qu’ici, enfin, nous “tenons” naturellement, sans la nécessité de nous faire tenir, sans le besoin de faire (ou se faire) croire que l’on tient.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image