Le pouvoir de la décision

Le pouvoir de la décision

Si aujourd’hui nous nous intéressons à la contemplation, c’est parce que nous recherchons la “vraie vie”. Le monde de “l’Avoir” et des “apparences” n’a pas répondu à notre soif profonde. Nous savons que notre déficit, ou que notre déficience, ne concerne pas le fait d’Avoir et posséder ou de contrôler, mais celui “d’Être”. Cela paraît curieux étant donné qu’Être se produit naturellement, sans que nous ayons besoin de nous en soucier.

Il semble plus facile de renoncer aux biens physiques qu’aux possessions immatérielles et spirituelles. Ce qui nous “coupe” de notre Êtreté, c’est à la fois notre addiction à notre “rôle” et la séduction qu’opèrent sur nous les jeux mentaux. Nous y sommes “accros” comme des ados à leur console.
Comme pour la plupart des addictions, il est nécessaire de prendre la décision d’arrêter. Cette décision est primordiale parce que c’est toute notre personne qui doit s’engager dans un changement. Soit nous “jouons”, soit nous “Sommes”. Tout le reste n’est qu’un tissu de compromis, de faux-semblants, qui continuent de faire partie de l’illusion.

Il y a un grand pouvoir dans une décision que nous prenons fermement, voire solennellement.
A l’êtreté, il ne manque que “nous”, que notre adhésion du cœur.