Libre en la perfection

Libre en la perfection

La perfection du Silence repose dans son autolibération naturelle. Afin de reconnaître la nature du silence, il faut se taire. Le silence est sans mot ou plus précisément libre de tout mot. Il en va de même pour la nature de l’Êtreté. Toute tentative du personnage nous la masque, nous donne une vision extérieure et séparée de ce qu’elle est. L’effacement, le silence du personnage est l’ultime condition à l’immersion en sa perfection originelle.