Aucune histoire à défendre

Aucune histoire à défendre

Il n’y a rien, il n’y a aucune histoire. Seule, la Présence demeure, libre et spontanée.

Dans notre démarche pour l’éveil, nous n’altérons pas de l’histoire à la non-histoire. Nous n’épuisons pas toutes nos histoires afin d’être “sans histoire”. Ce que nous appelons histoire est une illusion, est une ombre vide à laquelle nous donnons de l’importance.

“Se raconter” est notre façon d’entretenir, de valider le jeu. Mais, il n’y a rien de réel, il s’agit d’un cinéma ! Les reflets sur le miroir ne laissent aucune trace. Les ombres sur le sol ne noircissent pas la chaussée. La Présence simple est véritablement ce qui Est depuis toujours.