A l’origine du “personnage”

A l’origine du “personnage”

Aujourd’hui, l’idée, la méthode circule que pour ne pas faire perdurer le personnage, il ne faut “rien faire” qui peut l’impliquer.
“Ne rien faire”, afin de ne pas susciter le personnage, c’est lui accorder beaucoup d’importance et de réalité. C’est toujours notre personnage qui applique un “ne rien faire”, qui par cette démarche exerce sa volonté et se fait exister.
Le “personnage” est une création vide. Il est illusoire. Être vrai, sans recours aux artifices, est la seule façon de ne pas l’honorer d’une quelconque responsabilité, d’une chose à faire ou à ne pas faire. Ne plus “réciter” le personnage, ne plus jouer “sa volonté” l’éclipse tel un rêve, telle l’ombre qu’il a toujours été.