Ouvrir le “personnage”

Ouvrir le “personnage”

Afin de contempler, nous nous tournons vers la Source. Ce faisant, nous nous détournons de l’esprit ordinaire et des distractions. Par un “mouvement”, une réorientation intérieure, nous effectuons à la fois une adhésion et un renoncement.
Ce n’est pas tant le changement d’état qui importe, mais le désarmement, le désamorçage qu’entraîne notre arrivée dans la simplicité de l’instant. Il devrait se produire un sentiment de soulagement, et non une tension avec la nécessité d’un maintien. C’est sans effort que nous SOMMES, que la Source s’offre à nous.