Permettre d’être rejoint

Permettre d’être rejoint

Si nous faisons un simple trou d’épingle dans la toile opaque qui occulte une fenêtre et obscurcit une pièce, une lueur scintille et pénètre la nuit.
L’union qui scelle est comme un trou d’épingle dans le continuum de notre illusion. Durant une courte période, nous ouvrons. Nous permettons à la Lumière d’éclairer notre “cinéma”. Nous laissons notre monde de projection pour le monde réel. Nous laissons “notre vérité” pour “la Vérité”. Nous permettons d’être rejoint, d’être éclairé par le surgissement spontané du vivant avant toute récupération. Nous permettons de nous retrouver en ce qui “Est”, de le vivre, avant que nous commencions à “faire”, à nous occuper, nous préoccuper.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image