Plein les yeux

Vivez la clarté de l’Esprit. Vivez la Présence nouvelle, et non tout ce que raconte votre mental. Appuyez-vous sur l’existant, sur le réel qui vous entoure, au lieu de l’inexistant de vos projections.
Laissez choir la rêverie du personnage, sa logorrhée mentale, qui ne sert qu’à le justifier. Sans ce verbiage occultant, voyez que tout existe d’emblée, directement, sans recourir à la moindre explication.

A lire également