Fraîcheur éternelle de l’instant

Savons-nous être neufs dans l’instant neuf ? Savons-nous être nouveaux dans le renouveau de la Présence, sans faire que l’une de nos pensées nous vieillisse ?
À l’instar du silence, notre esprit libère instantanément le son de chacune de nos pensées. Rien ne s’est jamais imprimé dans notre esprit. Ne demeure que l’éclat connaissant de notre conscience. C’est toujours une pensée qui veut nous persuader du contraire. Cependant, elle aussi, comme les autres, disparaît.

Partager :

A lire également