L’abandon “sonnant et trébuchant”

L’abandon “sonnant et trébuchant”

Si nous voulions réellement nous libérer de l’illusion, nous donnerions la part d’elle que nous gardons. C’est précisément de lâcher cette “part” qui nous en déliera.

L’illusion est pareille à un grand jeu dans lequel nous sommes impliqués, duquel nous entretenons des espoirs et des attentes. Tout ce que peut nous offrir le jeu n’est que jeu. Que ce soit les gains, les pertes, les gloires et les défaites, tout, comme au “Monopoly” n’est que position, propriété et argent factice.

Nous prétendons vouloir nous libérer, mais le moindre “pion”, le moins “billet” de notre illusion nous ne le lâchons pas. Lorsque cela nous arrive, nous voulons des justifications, un “retour sur investissement”.
Le jeu, nous y croyons ! Voyez comment nous persistons pathétiquement à protéger nos intérêts et nos possessions illusoires.