Qu’attendons-nous ?

Qu’attendons-nous ?

Reconnaissez ce qui est de l’ordre du discours de ce qui ne l’est pas. La seule chose qui peut nous retenir c’est notre autopersuasion. Alors, libérez-vous-en. Cela vous appartient.
Ne cherchez pas une compensation ou une “solution”. Nos doutes nous laissent croire qu’il manque “quelque chose”, alors que rien ne manque en dehors de ce que raconte notre pensée.
Ne vous disqualifiez pas à l’apparition de telle émotion ou de tel manquement. Laissez tomber toutes ces incertitudes ainsi que le jugement qu’elles entraînent. La vérité n’est pas pensée. Simplement, naturellement, parfaitement, elle EST, indépendamment de toute condition intérieure ou extérieure.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image