“Avant”

Ne vous cherchez pas dans le mental, ni dans ses conclusions ; vous êtes “avant”.

Nous sommes “AVANT” et nous le restons.

Tous ce que nous affirmons ou croyons “après”, voilà l’illusion !!

Notre Nature est parfaite, elle est déjà éveillée.

Elle vient avant toutes nos entreprises.

Tout comme le miroir est déjà là, avant les réflexions.

Nous sommes ce miroir. Nous n’avons pas à rechercher une confirmation dans nos “reflets” !

Nous ne sommes pas un “état”, nous sommes la source, la nature même de tous les états.

Nous n’allons pas devenir “éveillés”, parce que nous n’avons jamais été “illusionnés”.

Toutes ces choses n’arrivent que dans le monde des reflets, que dans le mental, que dans l’histoire, mais ce n’est pas le réel !!

Lire aussi : Un recul en soiL’espace originel

11 réponses sur ““Avant””

  1. Nos croyances nous font penser que nous sommes quelqu’un ou quelque chose,

    Mais nous sommes la Source, non-née, insaisissable, qui éclaire toute chose !

    Amour de « ce qui est »

    Merci Denis, bonne journée

  2. Puisse la Grâce de ces révélations venir nous visiter , au détour d’une rue , entre 2 rêveries … 😉

  3. Comme on se glisse sous une couette, douce et chaude,

    on se laisse glisser en soi,  » avant  » les pensées, les réflexions,

    c’est alors, l’exquise félicitée…

    Comme pénétrer dans un bain de lumière bienfaiteur,

    on se laisse couler en soi  » avant  » toute expression,

    en la lumineuse confiance si précieuse qu’aucun mot,

    ni aucune action ne peut en témoigner…

    Alors, perdre la mémoire et fondre paisiblement

    dans l’oubli d’exister…

    Merci !

  4. Mais pourquoi espérer la révélation dans un “autre” instant, dans un autre “miroir” ?

    Qu’importe ce qui surgit, puisque nous sommes “avant”… toujours avant !! (avant de “glisser” également)

    Face au miroir, le reflet ne nous désigne-t-il pas ?

    Comme autant de miroitements, toutes pensées, sans exception, nous renvoient à nous-même, à Soi. Elles ne sont que des reflets dans la clarté de l’esprit, ou l’apparition d’images plates et sans vie dans une glace. 

    Chaque pensée est comme le “doigt du sage” d’un célèbre proverbe. Elles ne sont pas la “lune”.

  5. oui cette « clarté-luminosité » est! les effets de lumière à travers le prisme ne sont que des effets de « la Lumière elle-même…la lumière que nous sommes est Lumière même!

    tout est la Source, rien n’est en dehors d’elle, tout est elle! Alors demeurons! (façon de le dire) car en fait tout demeure lumière rien que lumière…laissons la lumière briller d’elle-même son éclairage et aussi douce chaleur de ce qui est comme c’est!

    Merci Denis!

  6. Oui mais t’es marrant toi aussi ! 😉

    Je suis perdu dans le rêve , d’après ce que je crois comprendre .

    Voilà : Je suis en train de rêver . Tu déboules , cher Denis , personnage de mon rêve , et tu me dis :

    « – Allez , réveille toi ! Tu es en train de rêver !

    – Tu crois ? Mais tout ceci est bien réel ! Le malaise que je ressens , je le ressens ! En fait , je rêve qu’il me semble bien que tout ceci n’est pas réel. »

    Anecdote : Gamin , j’avais chopé sans le savoir l’astuce de Castaneda.

    Comme je détestais rêver , étant donné que souvent ce n’était pas très agréable, je m’étais dit avant de m’endormir: » Si je sens que je rêve, et bien je vais m’ouvrir les paupières avec les doigts… »

    Bingo , toute puissance de l’enfance , ça marchait !

    Je veux bien essayer maintenant encore , dans notre rêve éveillé , mais punaise , ça marche , mais ça ne dure pas ! 😉

    Pourtant , tout concorde dans ce que je pressens …

    Des résidus karmiques doivent encore rester collés ici et là …

  7. René… Bonjoooooooooour 😉

    C’est par l’histoire que nous tentons de résoudre “l’histoire”.

    Là, en cet instant, si tu ouvres les yeux, si tu regardes la vie qui s’actualise.

    N’es-tu pas déjà ici, présent, indépendamment de TOUTE histoire ???

    Nous dormons dans la vérité, mais celle-ci ne dort pas.

    Elle n’est pas concernée par le sommeil. (regarde encore la vie…)

    Notre “sommeil” c’est celui de la croyance et de la disqualification.

    Nous disons « je ne peux pas », « je ne suis pas »…

    Quel est donc “celui” qui ne peux pas, qui n’est pas ?

    L’Être n’est pas concerné par les considérations relatives.

    Les règles de l’illusion ne valent que pour l’illusion.

  8. Hello Denis ,

    Avec tes mots , tu incarnes l’Etre en nous qui ne dors pas .Reste ce mot : croyance , racine de la machination .Qui est-il celui qui ne peut pas ?

    Cette question sans réponse est le seul outil dont je dispose pour abdiquer .

  9. Chers et chères ami(e)s,

    Un « avant » les pensées, qui n’est pourtant que le « maintenant » !

    De plus, si on n’accorde aucune importance à ces pensées qui jaillissent du maintenant, qui flottent tout là-haut, totalement absorbé dans la présence, où est l’avant, le présent, l’après ?

    Là, maintenant, que manque-t-il ?

    Bonne nuit,

    Emmanuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.