Jean qui rit, Jean qui pleure

Certains s’imaginent qu’ils peuvent entrer et sortir de la vérité. Pourtant, ce n’est pas ainsi que cela se passe. Pouvons-nous entrer et sortir de cet espace, ou de ce maintenant ? Cela n’arrive jamais. Les “allers-retours”, c’est seulement dans notre esprit qu’ils se produisent. De même, c’est dans nos idées que nous nous qualifions et que nous nous disqualifions. Nous pensons donner une réalité à ce qui n’en a pas et la retirer à ce qui en a. Ne sommes-nous pas cette même vérité qui déclare tour à tour “c’est vrai, c’est faux”, ou encore, “j’y suis, je n’y suis pas” ?

3 réponses sur “Jean qui rit, Jean qui pleure”

  1. oui Denis, Présence, Lumière d’elle-même, peu importe les mots c’est cela même qui éclaire toutes choses, d’ici……..après tricoter détricoter cela n’a aucune importance, cela se résorbe de lui-même dans cette lumière d’être qui est auto suffisante et complétude par elle-même!

    Laisser cela nous saisir totalement dans la joie du saisissement gratuit sans but ni profit pour qui que ce soit…et alléluia que la joie demeure!

    Merci de « Ne sommes-nous pas cette même vérité »! Bonne journée à toi et tous…bises à Irina (sourire)!

  2. Tout ressenti, toute émotion, toute forme est présence de la vérité

    Et la vérité coule d’elle-même…

    Tout bouge et pourtant rien n’a jamais bougé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.